ART BROUT

Exhumer des cimetières de consommation, les ustensiles métalliques,témoins d'un savoir-faire forgé au cours des siècles pour un quotidien enfui…

Les réhabiliter dans un assemblage ludique et spontané. Les offrir au souvenir d'humains dépossédés d'un passé, dit-on, dépassé où l'objet respecté était fait pour durer toute une vie…

A mi-chemin entre l'état solide et l'état de poussière, issu de la décharge et un instant en sursis, avant l'oubli total, loin de l'art vaniteux, voici: "L'ART BROUT"...

monsieur R.

samedi 25 juillet 2015

MICHEL JULLIARD


PAPA NOEL 2015


Si le personnage de droite est tourné vers le futur c’est sûr qu’il doit être vigilant et q’un œil de plus ne sera pas de trop. J’espère qu’ils atteindront bientôt, lui et son siamois, la fleur solaire et qu’ils resteront toujours dans le bleu.
Merci Julliard pour ces fenêtres ouvertes.


Un coiffeur
FIGARO (diminue tif)



Que c'est beau!

Un bas relief de figures mystiques, aborigènes ou tribales en tout cas de sa tribu à lui.
Sa carte m’oblige, littéralement, à la méditation, au questionnement, au déchiffrage des symboles qui se rassemblent et, il me semble, me ressemblent .
Mais, ce dessin parle de moi ! C’est moi ! C’est mon chien et tous deux en communion. Il me redonne ma place parmi le vivant dans la grande vibration cosmique “Vents, ondes, flammes, arbres, roseaux, rochers, tout vit...tout vibre...tout est plein d'âmes !” Il me positionne dans l’intemporel, me remplit de mes ancêtres, de mes vies passées peut-être, il m’engloutit vers l’unique….

Mais...qu’est-ce que je dis moi ?
J’étais parti...plus là…

 Julliard, , sans déconner, tu serais pas un peu chamane ?



c'est pas rien, surtout dans le domaine de l'art postal. J'ose une rencontre avec
Mélusine Titgoute 
l'envoûtante qui vous tente...





2 commentaires:

  1. Encore de beaux échanges!
    J'aime bien ta Mélusine édentée qui balaie tout sur son passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une séductrice confirmée, la preuve.

      Supprimer